Message important adressé aux autorités compétentes et aux professionnels du secteur de la mangue

L’Union européenne est en train de réviser sa réglementation phytosanitaire.  En décembre 2019, le nouveau règlement phytosanitaire de l’UE deviendra pleinement opérationnel. Entre-temps, les règles existantes sont appliquées de manière plus rigoureuse et des mesures spéciales ont déjà été introduites pour des produits importées sur lesquels le nombre de notifications dues à des organismes de quarantaine a été élevé.

Les nouvelles règles phytosanitaires de l’UE se concentrent en particulier sur les cultures qui constituent une voie d’entrée connue dans l’UE de ravageurs graves qui pourraient nuire à l’agriculture ou à l’environnement de l’UE. L’un de ces ravageurs graves est la mouche non européenne des fruits (Tephritidae). Ces dernières années, le nombre d’interceptions a été constamment élevé en raison de la présence de ce ravageur dans les mangues importées des pays ACP, ce qui a conduit à la décision d’introduire des mesures spéciales pour lutter contre ce problème.

En octobre 2018, un projet de directive d’application de la Commission a été présenté, modifiant les annexes I à V de la directive 2000/29/CE du Conseil et incluant les modifications qui concernent la mangue. Les changements ont déjà été notifiés par l’intermédiaire de l’Organisation Mondiale du Commerce, de sorte que le processus est bien engagé. L’adoption formelle de la directive est prévue en mars et sa publication en avril, après quoi il y aura une période de transition de cinq mois avant son entrée en vigueur. La nouvelle directive exigera des mesures de la part des producteurs, des exportateurs et de chaque Organisation Nationale pour la Protection des Végétaux (ONPV) concernée. Quatre options seront possibles, mais une seule d’entre elles sera applicable au secteur de la mangue dans les pays ACP. Les trois premières options exigeant des pays, des zones ou des unités de production exempts de parasites ce qui, dans la pratique, ne sont pas des options possibles. Selon la quatrième option, lorsque la directive entrera en vigueur, les importations de mangues ne seront autorisées dans l’UE que si «elles ont été soumises à un traitement efficace pour garantir l’absence de Tephritidae (non européen)». Les informations documentant le traitement doivent être inscrites sur le certificat phytosanitaire qui accompagne le lot.  De plus, avant la date de début prévue, l’ONPV doit envoyer un dossier à la Commission européenne (CE) décrivant en détails les traitements qui doivent être appliqués. Ce dossier peut inclure des traitements post-récolte, ainsi qu’une «approche systémique» pré-récolte qui couvre la lutte et la gestion du ravageur dans le champ (IPM). L’ONPV doit collaborer avec le secteur de la mangue pour convenir d’un plan d’action qui garantira que toutes les mangues exportées sont exemptes à 100% de mouches des fruits. Une fois le plan d’action convenu, toutes les parties doivent le suivre rigoureusement.

Le COLEACP fournira plus d’informations sur les détails de ces nouvelles règles (y compris la date d’entrée en vigueur) dès qu’elles seront disponibles. Dans le cadre de ses programmes d’adaptation au marché (« Fit For Market » et « Fit For Market SPS »), le COLEACP est à disposition des ONPV et du secteur de la mangue dans chaque pays pour élaborer les dossiers à soumettre à la CE avant la fin de l’année. Le COLEACP est également disponible pour collaborer avec les professionnels de la mangue et les autorités nationales pour la mise en place des actions nécessaires.

Dans l’intervalle, même si les nouvelles règles n’entreront en vigueur qu’après la fin de la saison 2019, il est d’une importance cruciale que les exportations de 2019 soient gérées de manière rigoureuse afin qu’il y ait cette année un nombre minimum d’interceptions dues aux mouches des fruits.  Si les niveaux se maintiennent comme les années précédentes, il est possible que la CE prenne des mesures plus drastiques contre les importations en provenance des pays ACP pour la saison 2020.