L'industrie floricole mondiale

actualités mises à jour

Royal Flora Holland fournit des mises à jour régulières sur les développements liés au coronavirus.

FLEURS D’ESPOIR

La Kenya Private Sector Alliance (KEPSA) a lancé une campagne, «Flowers of Hope», dans le cadre de sa réponse au COVID-19 (Floral Daily, 2 avril). La campagne sera mise en œuvre par les membres de la KEPSA : le Kenya Flower Council (KFC), la Kenya Association of Manufacturers, Elgon Kenya, Kenya Airways et Jambojet, ainsi que les partenaires volontaires de Rotary Kenya et de Women of Kenya Initiative.

Selon les données de KFC, les ventes de fleurs coupées sur les marchés étrangers sont inférieures à 35 % de ce que l’on pourrait attendre à cette époque de l’année. Cette situation est principalement due aux marchés européens et britanniques, dont les ventes locales chez les fleuristes sont tombées à presque zéro. Cependant, les détaillants (supermarchés) sont ouverts et les fleurs coupées restent dans les rayons.

Malgré le manque de ventes, les cultivateurs doivent continuer à arroser, à fertiliser et à s’occuper des fleurs, sinon la plante se détériore et ne pourra plus livrer de fleurs à l’avenir. La sécurité doit également être maintenue pour protéger l’infrastructure agricole et les personnes. Il faut encore de la main-d’œuvre pour accomplir ces tâches afin qu’une fois la pandémie passée, la production et les ventes puissent revenir aux niveaux prévus. Ces coûts opérationnels permanents dépassent largement les recettes provenant de la réduction des ventes.

La campagne a débuté le 30 mars par la distribution de fleurs aux hôpitaux de Nairobi, et se poursuivra dans d’autres régions du pays dans les jours à venir.